Deux soupes d’été « green » – Gaspacho vert et Velouté de fèves à la menthe

Je vous livre aujourd’hui deux petites improvisations pour les soirs d’été, après une journée bien chaude. Je ne suis pas fan des gaspachos, galvaudés sous nos cieux par des marques […]

Lire l’Article →

« Moi, le tofu je ne sais pas quoi en faire… » – Une belle quiche aux épinards.

Mis à part les multiple préparations du commerce (fumé, au sésame et j’en passe) il y a, pour faire simple, deux grandes catégories de tofu : le ferme (momen en japonais) et soyeux (kinu). La différence est issue du temps d’égouttage du tofu brut après caillage du lait de soja. Le tofu, au fond, c’est un peu comme de la faisselle (sans fermentation) de lait de soja.

Lire l’Article →

Parlez-vous français ? – Un gyudon au seitan ou un pāsonaru-don ?

Au Japon, l’un des plat familiaux très courant est le « donburi ». Littéralement don ou donburi veut dire bol. Chaque don a son nom : par exemple celui au porc s’appelle Butadon. Je ne suis pas sûr que « seitan-don » soit un nom très orthodoxe, mais j’ai découvert en faisant quelques recherches que les bols que l’on invente avec ses propres ingrédients favoris s’appellent pāsonaru-don en japonais : bol personnel.

Lire l’Article →

Une alliance d’été parfaite – Tomate et pamplemousse rose

J’ai passé le weekend en famille à Bruxelles et chez un joli primeur, il y avait des tomates anciennes tellement belles, dont quelques variétés que je ne connaissais pas, que j’en ai acheté. Je n’ai pas résisté. Elles ont pris le Thalys avec moi, emballées avec délicatesse, et je ne peux m’empêcher de les admirer depuis hier soir.

Lire l’Article →

Le jour d’avant – Une salade de quinoa

Parlons peu, parlons bien : en préparant mon dîner hier soir, j’ai fait cuire un peu de quinoa pour faire une petite salade pour mon déjeuner du lendemain (aujourd’hui, donc)… Et vraiment, le quinoa mérite d’être connu et cuisiné, d’autant plus qu’il est assez simple de le marier avec toutes sortes d’ingrédients.

Lire l’Article →

Improvisation d’été – Une tarte aux pêches et à l’amande

Au magnifique marché du vendredi à Dieulefit, j’ai trouvé de belles pêches mûres et bien que j’en aie mangé un nombre respectable crues, il en restait assez pour faire une tarte d’été. Il y avait un œuf dans le réfrigérateur de mes amis, un reste de crème fraîche. Il suffisait de faire une belle pâte brisée et d’ajouter de la poudre d’amande, un peu de sucre, et le tour était joué !

Lire l’Article →