Un plat « végan » ? – Kale et pommes de terre, comme un gratin dauphinois

Sous l’influence de la cuisine indienne (le dal, miam!) et plus récemment de la cuisine japonaise, qui laissent toutes deux une belle part aux végétaux, j’ai cuisiné de plus en plus de plats végétariens jusqu’à le devenir. Je suis convaincu depuis longtemps que l’on peut se nourrir parfaitement à partir de végétaux. Placer les légumes et les fruits au centre du repas, et non comme simples accompagnements interchangeables, est aussi une façon de découvrir des saveurs nouvelles. C’est d’ailleurs une tendance de la cuisine actuelle et c’est une chose que l’on fait souvent chez Lutsubo.
La curiosité me pousse depuis toujours à aller regarder les façons dont les autres se nourrissent. Que ce soit par rapport à leur pays ou leur région d’origine, leur culture ou leur régime alimentaire.
Mais j’ai aussi eu la chance d’assister, au mois de septembre, à une conversation avec Matthieu Ricard, le très charismatique moine bouddhiste français. Il y plaidait de façon générale pour la bienveillance, et en particulier celle que nous devons aux animaux. Ancien scientifique plein d’humanité et de sagesse, il sait, sans prosélytisme, inciter à la réflexion sur ce que l’on mange et pourquoi.
Sans avoir radicalement changé ma cuisine, ni ma façon de me nourrir, ce qu’il a exposé et argumenté ne m’a pas laissé indifférent… Je continue donc à réfléchir et à expérimenter.
Enfin, je consulte, parmi tant d’autres, certains blogs végan dont le superbe 100% Végétal, et, bien sûr, à force de lire des recettes très appétissantes, j’ai fini par franchir le pas…  Je vais donc vous livrer ma première modeste expérimentation végane, qui a pris la forme d’un gratin « dauphinois » bicolore improvisé.
Avec 2 pommes de terre, du kale et du lait végétal, j’ai fait une sorte de petit gratin par évaporation, comme le gratin dauphinois, et j’ai apprécié le petit goût sucré et le crémeux apporté par les laits végétaux. J’aurais pu ne mettre que des pommes de terre et faire un vrai dauphinois (je testerai un des ces jours), mais j’aime beaucoup le mariage du chou et de la pomme de terre.
On y va
 ?

grat 5_LowRes

Comme un gratin dauphinois, mais végan

Ingrédients pour 4 personnes (en accompagnement)

  • 2 pommes de terre
  • 1 petite botte de kale (ou un autre chou vert)
  • 1 gousse d’ail
  • Environ 25cl de lait végétal de votre choix (j’ai utilisé 1 briquette de 200ml de crème de riz et 50 ml de lait d’amande, que je venais de faire après avoir lu un article…)
  • Sel et poivre
  • 1 c a café d’huile d’olive, coco ou arachide

Préparation

Pelez les pommes de terre, rincez-les et séchez-les. Coupez-les en fines rondelles (1mm maximum), idéalement à la mandoline ou sinon avec un bon couteau.

Lavez le kale, retirez les côtes dures et coupez-le en tronçons (sans le hacher, mais presque).

grat 7_LowRes.jpg

Ecrasez et hachez la gousse d’ail. Huilez le moule à gratin, répartissez un peu d’ail, puis disposez une couche de tranches de pommes de terre en les faisant se chevaucher un peu. Recouvrez avec le kale, en le tassant bien en une seule couche, et ajoutez le reste d’ail.

grat2_LowRes

Terminez par une couche de pommes de terre.

grat3_LowRes.jpg

Dans un bol, mélangez le lait d’amande et la crème de riz. Salez (pas trop) et poivrez. Versez sur le gratin : le liquide doit affleurer à la surface des pommes de terre.

Couvrez le plat avec un papier d’aluminium ou un papier cuisson et enfournez. Faites cuire environ 30 minutes dans un four préchauffé à 180°.

Au bout de 30 minutes, retirez le papier qui recouvre le gratin et laissez cuire environ 35 minutes de plus. Le liquide va réduire, les légumes cuire. En fin de cuisson les pommes de terre doivent être tendres et le dessus doit avoir doré un peu (comme un gratin dauphinois classique).

Sortez le plat du four et laissez reposer 20 à 30 minutes avant dégustation (ce gratin peut parfaitement se faire à l’avance et se réchauffer).

Bon appétit !

Grat4_LowRes

 

végétarienvégangratin dauphinoislait végétal,  pomme de terrekale

4 réponses à “Un plat « végan » ? – Kale et pommes de terre, comme un gratin dauphinois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s