Un ingrédient, un voyage – Penne aux cime di rapa.

Lutsubo est de retour avec de nombreuses idées de recettes rapportées du Cambodge qui viendront bientôt faire voyager le blog (vous pouvez aller jeter un œil à la page Facebook en attendant, pour quelques photos et plats dégustés là bas…). Pour autant c’est aussi à un voyage que je vous convie ici. Tout simple, une feuille, mais délicieux…
En Italie, on cuisine un légume à la fois doux et un peu piquant que l’on ne voit pas beaucoup chez nous, il s’agit des cime di rapa, littéralement feuilles de navet. C’est un de ses nombreux noms, on l’appelle aussi friarelli à Naples, ou brocoletti à cause de la ressemblance de ses bourgeons avec le brocoli, ou encore en français brocoli-rave, même si je n’ai jamais utilisé ce nom. Moi, j’aime bien dire cime di rapa. Je trouve les mots chantants et jolis.
On retrouve ce légume, cousin du chou, de la moutarde et du navet, en Europe au bord de la Méditérrannée : Espagne (Galice), Portugal et, donc, Italie. Mais on en rencontre aussi une variété très commune et très appréciée en Chine et dans les pays voisins. L’Asie n’est jamais loin. 
IMG_1310_LowRes.jpg

Fleur en bouton

Dès mon premier passage chez le primeur, une fois les valises posées, je suis tombé sur ces merveilles et je n’ai pu que les acheter. En Italie on en fait souvent un accompagnement pour les pâtes et c’est ce que j’ai fait… On utilise les feuilles, les bourgeons et même les petites fleurs jaunes s’il y en a.
On les cuisine souvent avec des orecchiette (faute de cime di rapa sous la main, j’ai donné une recette adaptée avec du kale il y a quelque temps
ici) ces petites pâtes en forme d’oreille, mais cette fois ce sont des penne que j’ai cuisinées. Traditionnellement, on ajoute un anchois à la sauce, faite d’ail, de piment et d’huile. Je l’ai remplacé, pour une touche fermentée et salée, par un peu de sauce de soja foncée et c’était parfait (pardon aux puristes). Cette recette peut se faire avec d’autres feuilles : épinards, fanes de radis ou de navets par exemple. Mais le goût de ce légume est particulier : ne vous laissez pas tromper par sa simplicité et son apparence, il est incroyablement parfumé avec une pointe d’amertume caractéristique.
Je vous raconte. 

img_1265_lowres

Penne aux cime di rapa

Ingrédients, pour 2 personnes

  • 180 à 200g de penne
  • 2 bouquets de cime di rapa
  • 2 belles c à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 2 belles pincées de piment sec (ou du piment frais à adapter selon votre goût)
  • 2 c à café de sauce de soja bien concentrée ou de tamari
IMG_1477_LowRes.jpg

Fleur de cime di rapa

Préparation

Lavez soigneusement les légumes, séchez-les et retirez les tiges dures ainsi que que les nervures des feuilles les plus grosses. Conservez-les, elle feront merveille dans une soupe. Conservez bourgeons et fleurs qui se mangent…

img_1266_lowres

Faites chauffer l’huile dans une casserole et placez-y l’ail pelé, dégermé et coupé en 2. Laissez-le parfumer l’huile et dorer à feu très doux, sans coloration. Au bout de quelques minutes ajoutez la sauce de soja et le piment. Laissez chauffer jusqu’à évaporation du liquide et coupez le feu. Réservez.

Faites chauffer une grande casserole d’eau. Salez au moment de l’ébullition avant d’y placer les pâtes. Vérifiez la durée de cuisson sur le paquet et comptez 1 minute de moins pour des pâtes bien fermes.

2 minutes avant la fin de la cuisson jetez les cime di rapa dans l’eau avec les pâtes et poursuivez la cuisson à son terme.

Prélevez 1 petite louche d’eau de cuisson avant d’égoutter. Replacez dans la casserole sur feu moyen et ajoutez l’huile à l’ail (avec l’ail), l’eau de cuisson et mélangez bien jusqu’à évaporation.

Servez sans attendre et dégustez bien chaud avec un trait d’huile d’olive et un peu de poivre au moulin.

Bon appétit !

IMG_1486_LowRes.jpg

Et avec les tiges, on fait la soupe :

img_1275_lowres

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

IMG_1312_LowRes.jpg

cime di rapapâtescuisine végétarienne,  cuisine veganeItalie,  cuisine veganepâtescime di rapa

10 réponses à “Un ingrédient, un voyage – Penne aux cime di rapa.

  1. Bonjour, je suis née à Barletta dans la région de Bari et c’est exactement comme celà que ma mère les préparait !! C’était toujours un régal même si c’est un plat très simple.
    Il m’est arrivé de trouver des cime di rapa au grand frais.
    Humm que de souvenirs !!!
    Merci d’avoir remis ce légume au goût du jour !

    Marie

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Anti-gaspi à la napolitaine – Fanes de navet comme des friarelli | Lutsubo·

  3. Pingback: Aux couleurs de l’été – Orecchiette aux courgettes | Lutsubo·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s