Soyons zen – Salade de céleri et de carotte japonaise

J’ai eu la chance de participer une nouvelle fois, la quatrième je crois, à un atelier de cuisine shôjin ryorI avec Mari Fujii, organisé par Valérie Duvauchelle de la Cuisine de la bienveillance.
La shôjin ryorI est la cuisine des temples zen au Japon. Elle est peu enseignée et d’ailleurs peu connue au pays du soleil levant.
Mari Fujii l’a apprise de son mari qui était tenzo, moine cuisinier, et qui la lui a transmise. Depuis 30 ans, infatigable, elle parcourt le monde pour la faire connaître. Il y avait deux Japonaises parmi nous et c’était la première fois qu’elles goûtaient cette cuisine.

Pendant Mari cuisinait avec nous, Valérie qui est moniale cuisinière à Paris (tenzo) nous expliquait les principe du zen appliqués à la cuisine.
La cuisine est en effet un pilier du zen, au même titre que la méditation, shôjin ryorI veut dire, littéralement, « cuisine de l’enthousiasme vigoureux ». On comprend bien la notion d’enthousiasme vigoureux quand on voit Mari Fujii s’activer dans une cuisine et qu’on essaie de la suivre…

IMG_4236_LowRes-2Mari Fujii
Cette cuisine végétarienne repose sur des préceptes qui, comme souvent au Japon, sont à la fois précis et souples. Un repas shôjin ryori doit être préparé selon ces préceptes, offrir une complémentarité de saveurs, de textures et de couleurs. Et bien sûr, il s’inscrit dans le temps et la saison. C’est une cuisine simple mais délicieuse.
Nous avons préparé un repas de fête, composé de 9 bols – le repas quotidien des moines en comporte 3 – que nous avons dégustés en silence selon la tradition. J’ai vécu quelques heures de téléportation dans une autre dimension, quelque part au Japon… c’était magique.
bols_LowRes

Préparation finale des bols

La salade que je vous propose est colorée, de saison, fraîche et croquante, puisqu’elle se compose de légumes crus délicatement assaisonnés. Elle prend 10 minutes à préparer et peut servir d’entrée, dans un repas français, ou même d’accompagnement d’un repas froid. En version japonaise, elle entrera dans la composition des 3, 6 ou 9 bols…
IMG_4278_LowRes-2

Salade japonaise de céleri et de carottes 

Ingrédients pour 4 personnes environ (selon la taille des bols et des portions)

  • 2 carottes
  • 2 tiges de céleri (choisissez les plus tendres car on va les déguster crues)
  • 2 à 3 c à soupe de vinaigre de riz (en magasins japonais ou bio)
  • 2 à 3 c à soupe de sauce de soja (japonaise : shoyu, en magasins bio)
  • 1 à 2 c à soupe de mirin (vinaigre sucré japonais, si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser un peu de vin blanc sucré)

IMG_4269_LowRes.jpg

Préparation 

Lavez et séchez le céleri, puis taillez-le en fins tronçons (2 mm environ) et en biseau.

IMG_4270_LowRes

Pelez si nécessaire les carottes ou lavez-les et séchez-les. Coupez-les en julienne : commencez par les couper en tronçons de 3 cm. Coupez chaque tronçon en tranches de 2 mm d’épaisseur dans la hauteur. Vous obtenez des rectangles de carotte. Empilez-les et coupez-les en bâtonnets.

C’est plus long à expliquer qu’à faire. Et si vous avez la flemme, râpez-les avec la râpe à gros trous… je ne le répèterai pas à Mari Fujii !

Placez les légumes dans un saladier. Puis préparez l’assaisonnement.

IMG_4271_LowRes

Mettez mes 3 ingrédients dans un petit bol et mélangez bien. Dosez en fonction de la quantité de légumes et votre goût : plus salé? plus de shoyu. Plus sucré ? Ajoutez du mirin. Plus acidulé ? Remettez un peu de vinaigre…

IMG_4272_LowRes

Versez sur les légumes, mélangez et dégustez dans de jolis bols, pour le plaisir.
Vous pouvez faire cette salade à l’avance et même la garder au frais 1 ou 3 jours.

IMG_4279_LowRes-2

Bon appétit !

zen dinner_LowRes

Petit dîner frugal et délicieux que j’ai complété d’un bol de riz : navets au bouillon de sésame grillé (et un reste d’aubergines), soupe miso et ma salade. 

Itadakimasu.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site de la Cuisine de la bienveillance.

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

cuisine végétarienne, cuisine vegane, cuisine japonaisecéleri, carotte, shojin ryoricuisine vegane, carotte, célericuisine japonaise, shojin ryori

14 réponses à “Soyons zen – Salade de céleri et de carotte japonaise

  1. Oh miam ! J’avais fait un cours de découverte de la cuisine japonaise et nous avions préparé une « salade » avec du daïkon, toute simple qui était délicieuse mais je n’arrive pas à retrouver la recette – et de toute manière, impossible de trouver du daïkon par-ici ;-S

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Nasu Dengaku – Aubergine grillée au miso | Lutsubo·

  3. Bonjour,
    Je découvre votre site et j’ai trouvé plein de recettes que j’ai très envie de tester donc merci pour ces nombreux partages!
    J’ai une question concernant cette recette en particulier. Puis-je savoir où vous vous êtes procuré ce vinaigre de riz? Et ressemble-t-il vraiment au vinaigre de riz utilisé dans les restaurants japonais (un vinaigre sucré) pour cuisiner le riz notamment? Parce que j’en ai testé plusieurs et la seule fois où j’ai été satisfaite c’était un vinaigre que j’ai trouvé à Bruxelles. En France, je suis déçue à chaque fois. J’ai tenté de rajouter du sucre mais ce n’était pas bon. Je vois que dans cette recette, le vin est sucré, serait-ce donc cet ingrédient qui me manque?

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour, merci pour votre commentaire et ravi que les recettes vous inspirent. Le vinaigre de riz à proprement parler est vraiment du vinaigre : il n’est pas sucré (sauf le sucre naturel) et on le trouve dans certains magasins bio (il est à droite sur la photo) ou dans les épiceries asiatiques (marque Mizkan par exemple), on peut le remplacer par du vinaigre de cidre. Le vinaigre à sushi s’obtient en mélangeant ce vinaigre de riz et du sucre, avec une pincée de sel.

    Ensuite, on utilise aussi dans la cuisine japonaise une sorte de vin/vinaigre sucré, le mirin (à gauche sur la photo plus haut). On le trouve dans les magasins asiatiques et on peut le remplacer par un peu de vin blanc et d sucre, ou même juste un peu de sucre.
    J’espère avoir répondu à votre question.
    Merci encore et bonne journée.

    J'aime

  5. j’adore ce genre de salade j’en ai pris à la cantine d’Eurasie (inclus dans bo bun) samedi dernier avec mes amis ils adorent aussi, maintenant je saurai la faire, les ingrédients d’assaisonnement sont sûrement dans l’épicerie à côté du resto

    Aimé par 1 personne

  6. Pingback: Shojin ryori – Haricots verts sauce miso aux noix | Lutsubo·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s