Douceur du Japon – Takikomi gohan (riz aux petits légumes)

Le froid me donne envie de faire des plats réconfortants et ce riz japonais aux légumes est un plat dont je raffole. Comme pour beaucoup de recettes japonaises, il y a une base que l’on peut agrémenter au fil des saisons et en fonction des ingrédients dont on dispose.
Takikomi veut dire « bouilli avec » et gohan signifie riz. Il s’agit donc de cuire le riz simultanément avec différents ingrédients. On additionne l’eau de cuisson de dashi, le bouillon de base de la cuisine japonaise (ici), de sauce de soja et de mirin (vin de cuisson sucré) qui parfument le riz et lui donnent une belle couleur chaude. Et on pose les autres ingrédients dessus pour qu’ils cuisent avec le riz.
En version végétale, on a l’embarras du choix pour agrémenter le riz : des carottes en petits morceaux, du bambou, du maïs, de la patate douce… Pour cette recette je me suis inspiré du blog de Nami, une Japonaise qui vit aux Etat-Unis, Just One Cookbook (en anglais), dont j’ai déjà parlé il y 2 ans. Son blog m’inspire souvent, même si elle ne le sait pas. 🙂
J’ai toujours dans mon placard des ingrédients secs comme on en trouve au Japon : champignons shiitake bien sûr, mais aussi radis daïkon, racine de bardane (gobo). Et au congélateur, j’ai toujours du tofu frit aburaage, celui que j’utilise pour faire mes inarizushis.
Mais à part un peu de sauce de soja et de mirin et les champignons séchés qui serviront à faire le bouillon avant de les mettre dans le riz, vous n’avez pas besoin de ces ingrédients pour vous initier au takikomi gohan. Quelques légumes frais feront l’affaire et vous verrez comme ce plat est réconfortant !
J’ai donné les proportions de riz et de liquide, mais la règle de base pour cette recette est « même volume de riz et de liquide ».
Il y a un peu de préparation en amont, comme souvent dans la cuisine japonaise, mais c’est une recette facile. Les ingrédients se trouvent en épicerie japonaise ou bio.
On peut le faire avec une casserole et un couvercle, mais cette recette est idéale pour un cuiseur de riz. Vous savez quoi demander pour Noël si vous n’en avez pas encore !
Je vous raconte ?

IMG_9379_LowRes-2

Mon takikomi gohan, riz aux légumes.

Ingrédients, pour 2 ou 3 bols (selon la taille)

  • 180 g de riz japonais cru
  • 4 champignons shiitake séchés
  • 100 ml de jus de trempage de ces 4 champignons shiitake séchés
  • 200 ml d’eau
  • 2 c à soupe de sauce de soja
  • 1,5 c soupe de mirin (vinaigre sucré de cuisine japonais)

Pour agrémenter le riz : 

  • 1 poche de tofu frit (aburaage)
  • 1 petite carotte
  • 5 cm de radis daikon frais
  • 1 c à soupe de radis daikon séché en filaments
  • 1 c à soupe bombée de racine de bardane séchée
  • Les champignons shiitake ci-dessus, une fois trempés…
  • Quelques brins de persil japonais (mitsuba) ou français…

Préparation

Lavez 3 ou 5 fois le riz en vous inspirant de la méthode ici. Lorsque l’eau est claire, laissez-le tremper 30 minutes au moins. Avant de préparer le plat, égouttez-les et laissez-le sécher 15 minutes.

Pendant ce temps, préparez les autres ingrédients. Commencez par le dashi en trempant les shiitake séchés dans 100 ml d’eau chaude, pendant une vingtaine de minutes. Placez un bol plus petit par-dessus pour empêcher les champignons de flotter.
Quand les champignons ont regonflé, pressez bien le jus dans le bol avec le liquide et réservez-les. Filtrez le jus de trempage et réservez-le également.

Faites tremper dans de l’eau chaude les racines de bardane et le daikon séchés, pendant une trentaine de minutes. Une fois que les ingrédients sont réhydratés, jetez l’eau et pressez-les dans vos mains. Réservez.

Faites bouillir de l’eau dans une petite casserole et plongez-y le tofu frit (encore congelé le cas échéant) pour 1 à 2 minutes. Cette opération permet de le dégraisser. Egouttez-le et tamponnez-le d’un papier absorbant pour bien le sécher.

Pelez la carotte, coupez-la en deux dans le sens de la longueur puis en lamelles (demi-lunes). Recoupez les demi-lunes en bâtonnets. Taillez le daikon frais en bâtonnets aussi.

Retirez et jetez les pieds des shiitakés réhydratés, et coupez les chapeaux en lamelles.

Enfin, coupez le tofu frit dans le sens de la longueur, empilez les deux moitiés et coupez-les en bandelettes.

Placez le riz qui a bien séché dans le cuiseur, puis versez le bouillon de champignons additionné d’eau (300 ml au total) et ajoutez le mirin et la sauce de soja.

Remuez délicatement et placez tous les ingrédients solides sur le riz. Ne remuez pas. Ils cuiront avec la vapeur du riz.

IMG_9368_LowRes-2

Lorsque le riz est cuit (le bouton du cuiseur est remonté), laissez poser une dizaine de minutes puis ouvrez le couvercle.

Remuez alors avec une cuillère à riz afin de bien répartir tofu, champignon et légumes dans le riz. Répartissez dans des bols.

IMG_9376_LowRes-2

Parsemez d’un peu de misuna ou de persil et servez bien chaud. Placez de la sauce de soja sur la table pour ceux qui souhaiteraient en ajouter. Avec ce riz-là, c’est permis ! (On n’est pas supposé tacher le riz blanc avec de la sauce au Japon…).

IMG_9378_LowRes-2

Bon appétit !

Votre riz peut accompagner un repas « fusion » ou faire partie d’un repas japonais, avec une soupe miso, des pickles, une crudité et un légume mijoté…

30112017-FullSizeRender 2 2.jpg

Nimono de courge kabocha, tsukemono de concombre, daikon violet à la sauce de sésame.

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

: cuisine végétarienne, riz, cuisine japonaisecuisine vegane, japon, riztofu, takikomi gohan, légumes

 

9 réponses à “Douceur du Japon – Takikomi gohan (riz aux petits légumes)

  1. La lecture de cet article m’a pris du temps puisque je suis allée de lien en lien…. passionnant.
    Faut que j’arrive à presque 50 ans pour apprendre à cuire le riz…. la vie est pleine de jolies surprises!
    Merci Alexandre

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Alexandre. Elle me plaît bien cette recette. Il faut que trouve du tofu frit et de la bardane séchée ! J’ai découvert un petit magasin japonais et j’espère y trouver mon bonheur ! et je ferai cette recette lorsque j’aurai tout ! Je vais en profiter pour acheter du thé matcha, c’est pas mon truc mais j’ai goûté un gâteau au thé matcha, chez ma fille, et c’était pas mauvais, donc je vais essayer la tatin de poires au thé matcha ! Au menu pour la semaine prochaine : « Orecchiette au kale » et « nimono » ! Merci Alexandre. Bises et bonne nuit

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Lutsubo express – Miso au radis daikon | Lutsubo·

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s