Madeleine de Proust – Poêlée de pommes de terre et de seitan

Quand j’étais enfant, ma mère faisait du pot au feu – et je n’aimais pas beaucoup ça – et avec les restes de viande, elle faisait une poêlée que j’adorais : des pommes de terre sautées avec la viande effilochée, un peu caramélisée, et une bonne persillade. Je n’y ai plus pensé depuis bien longtemps et je ne saurais pas dire exactement ce qui m’a rappelé ce plat…

lowres-1008

En tous cas, avec de belles petites pommes de terre grenailles et du seitan, j’ai retrouvé le plaisir de cette recette, des textures et même des goûts familiers que j’avais un peu oubliés : des pommes de terre dorées et fondantes et le croustillant apporté ici par du seitan effiloché. qui devient un peu croustillant. Une vraie madeleine de Proust… Où vont se nicher les souvenirs ?! Cette recette est aussi parfaite, à la saison, avec des pommes de terre nouvelles.

Je fais parfois mon propre seitan (et j’en congèle) mais je l’achète le plus souvent car c’est pratique. Je prend celui qui s’appelle « gourmet grill » car il est très bon et il a une texture que j’aime bien. Je vous donne quelques indications sur le seitan en fin d’article, pour ceux qui découvrent cet ingrédient.
Je vous raconte ?

lowres-0138

Poêlée de pommes de terre et de seitan

Ingrédients, pour 2 personnes (les proportions sont ici indicatives)

  • 1 bonne quinzaine de petites pommes de terre grenailles ou 4 moyennes à chair ferme
  • 150 g de seitan
  • 1 oignon (rouge ou jaune)
  • 1 pincée de sucre
  • 1 à 2 c à café de vinaigre balsamique
  • 1 c à café de sauce de soja
  • 1 c à café de concentré de tomates
  • 1 gousse d’ail (facultatif)
  • Quelques brins de persil
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive

lowres-0128

Préparation

Effilochez le seitan et faites-le revenir à la poêle dans un peu d’huile bien chaude. En fin de cuisson, ajoutez le sucre, la sauce de soja, le concentré et le vinaigre balsamique. Arrêtez la cuisson lorsque le seitan est bien croustillant. Réservez-le.

Emincez l’oignon et coupez les pommes de terre en rondelles (ou en cubes si ce sont des grosses).

Dans la même poêle, remettez un peu d’huile et faites revenir les pommes de terre. Commencez à feu assez fort pour les faire dorer puis baissez afin de les cuire. Au bout d’une dizaine de minutes, salez, poivrez et ajoutez l’oignon émincé puis poursuivez la cuisson.

lowres-0137

C’est prêt lorsque les pommes de terre sont bien cuites et l’oignon doré. Parsemez de persil (et éventuellement d’ail) haché(s).

lowres-0139

Bon appétit !

*Quelques mots sur le seitan : ce qu’on appelle « seitan » est à l’origine un aliment traditionnel pour les bouddhistes qui ne consomment pas de viande. Il est fabriqué à partir de gluten de blé, obtenu en lavant la farine pétrie pour la débarrasser de son amidon, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que cette protéine « élastique » tant décriée de nos jours.
Cette technique remonte au moins au 6ème siècle, en Chine, mais le gluten, fu en japonais, est aussi un aliment courant dans la cuisine des temples, sous le nom de nama-fu, où on le mêle à de la farine de riz et à du millet pour lui donner ensuite toutes sortes de formes : bloc, nouilles, galettes. On le retrouve également au Vietnam sous le nom de mì căng.

***

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

9 réponses à “Madeleine de Proust – Poêlée de pommes de terre et de seitan

  1. ma mamie faisait la même chose avec les restes du pot au feu , et comme j’aime beaucoup le seitan je crois que la prochaine fois que j’en fais j’en garde une partie pour tester ta recette , pour en acheter c’est un peu plus compliqué par chez moi je n’en ai pas vu dans les deux magasins bios que je fréquente , heureusement c’est pas si compliqué que ça à faire soi même 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. C’est bien une madeleine de Proust ! Ma mère faisait aussi cette recette avec les restes de pot-au-feu , sans oignons car elle n’aimait pas cela mais avec de l’ail et du persil et c’est vrai que l’attrait venait de la viande un peu caramélisée : ) . Je pourrai le faire avec du soja car je ne me suis pas encore fait au seitan. Merci pour le souvenir.

    Aimé par 1 personne

  3. Très bonne recette mais j’ai quand même deux remarques à faire :
    – Dans les ingrédients, vous mentionnez le concentré de tomates mais il n’est pas dit dans la recette quand il faut l’incorporer. J’ai supposé qu’il fallait le mélanger avec le seitan, le sucre, la sauce de soja et le vinaigre balsamique en début de recette.
    – Vous ne précisez pas qu’une fois cuit, il faut retirer le seitan de la poêle pour cuire le reste des ingrédients puis le réintégrer à la fin.
    Ceci étant dit, j’ai quand même réussi à préparer cette recette et je me suis régalé. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Souvenir d’enfance – Petits pois à la française | Lutsubo·

Répondre à Grégory Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s