Dans la panade… – Pancotto (soupe de pain à l’italienne)

Je vais vous parler aujourd’hui encore de la cucina povera italienne, la cuisine du pauvre avec des ingrédients bon marché ou bien des restes, de pain en l’occurence. Il s’agit de pain (re)cuit, d’où le nom de la recette, pancotto. On la prépare avec du pain rassis, quelques légumes – ou seulement des oignons, parfois des pommes de terre – et de l’huile d’olive. Ne vous laissez pas tromper par la simplicité de ce plat, c’est incroyablement bon. Le pain bouilli longuement prend la consistance d’une sorte de crème délicieuse !

lowres-0985

La soupe de pain se retrouve en fait un peu dans toute l’Europe : en Espagne, en Sardaigne ou même en Grande-Bretagne où on la fait en version sucrée, avec des raisins secs. En France on l’appelle « panade » et, si la soupe est tombée dans l’oubli, le nom subsiste dans l’expression « être dans la panade ». Cette recette étant considérée, chez nous aussi, comme un plat de pauvre, être dans la panade signifie à l’origine être dans la misère et, par extension, en difficulté.
Un jour ou je surfais sur YouTube, je suis tombé pas hasard sur un épisode de la « Cuisine des monastères » dans lequel sœur Marie-France, bénédictine de Bayeux, en donne sa recette, avec beaucoup de crème, en racontant ses souvenirs (la vidéo). J’ai donc découvert que la panade subsiste encore un peu…
Mais le pancotto italien est plus à mon goût. Il est moins riche et il contient des légumes. Je vous donne ma version, en guise de recette de base, car on peut varier en fonction des légumes que l’on a sous la main. Sur son blog, Un déjeuner de soleil, Edda donne celui des Pouilles, avec des pommes de terre et de la roquette. L’idée de la verdure m’a plu et j’ai mis dans ma soupe quelques feuilles de navets bien fraîches que j’avais sous la main. J’en aurais mis davantage si j’en avais eu…
Je vous raconte ?

lowres-0997

Pancotto (soupe de pain à l’italienne)

Ingrédients pour 2 à 3 bols

  • 1 bol de reste de pain (l’équivalent d’une demi-baguette environ)
  • 1 oignon
  • 1 branche de céleri
  • 1 petite carotte
  • 1 ou 2 petit(s) navet(s)
  • Des fanes de navets, de radis ou de la roquette
  • 1 c à café de concentré de tomate (j’utilise de l’astratu sicilien mais ce que vous avez conviendra…)
  • Facultatif ; une pincée de piment en poudre
  • 1 litre d’eau
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

lowres-0995

Préparation

On peut faire la soupe avec toutes les sortes de pain rassis. Ne vous inquiétez pas s’il est déjà dur, on le coupe en petits morceaux et on le fait bouillir !

lowres-0982

Taillez le pain en dés. Pelez et coupez en morceaux la carotte et le navet, ainsi que le céleri en tronçons.

Lavez et séchez les fanes ou la roquette. Emincez l’oignon.

lowres-0984

Dans une cocotte, faites revenir l’oignon et le céleri jusqu’à ce que ce dernier soit légèrement blond.

lowres-0987

Ajoutez carotte et navets, faites revenir quelques minutes puis ajoutez le pain et le concentré de tomates.

Versez environ 1 litre d’eau, salez légèrement et poivrez. Portez à ébullition puis baissez le feu et laissez mijoter environ 30 minutes.

La soupe est cuite quand les légumes sont tendres et que le pain est bien fondu. Comme ça :

lowres-0991

Ajoutez alors le vert et laissez cuire quelques minutes de plus, le temps que les feuilles s’attendrissent. Si besoin, n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau.

lowres-0992

Coupez le feu et servez dans des bols.

lowres-0993

Poivrez et saupoudrez, éventuellement, d’un peu de piment. Arrosez d’un trait d’huile d’olive et dégustez sans attendre.

lowres-0996

Bon appétit !

lowres-0998

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

9 réponses à “Dans la panade… – Pancotto (soupe de pain à l’italienne)

  1. Bonjour Alexandre
    C’est la cuisine des gens fauchés, qui avaient le respect des autres, du travail, de la nature. Des gens riches de tant d’autres choses. Et quel plaisir, et quel goût, ces plats préparés avec amour. Car on peut faire un festin avec peu de choses.
    Fille mère, comme on disait, nous avons souvent eu qu’un petit quignon de pain à manger. Mais je ne me suis jamais sentie pauvre, seulement fauchée. Et ma fille et moi mangions en riant, en étant heureuses d’être ensembles.
    Merci de poster vos recettes, si savoureuses.
    Marie Claire

    Aimé par 1 personne

  2. On est proches du principe de la soupe à l’oignon que j’aimais bien quand j’étais enfant . Ta recette à l’air très goûteuse et j’ai envie d’essayer avec de la roquette.Quand j’étais enfant, parfois on versait simplement le du bouillon très chaud sur des tranches de pain rassis et on attendait qu’il s’imbibe pour manger. J’ai connu aussi la soupe au lait , sucrée mais je trouvais ça plutôt écœurant. Je préférais de beaucoup les gâteaux à base de pain rassis avec des pommes ou des raisins secs et des pommes, sorte de puddings, que j’adore toujours ainsi que le pain perdu. Merci de raviver tous ces usages qui rappellent que nous avons été élevés dans une culture oü le pain ne se jette ni ne se gaspille.

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Du pain et des légumes – Pancotto aux pommes de terre | Lutsubo·

  4. Je ne connaissais pas cette recette ; je l’ai adaptée à la sauce confinement : pas de navet ni céleri ; mais poireaux et chou rave…
    C’est un régal!!!
    Merci beaucoup !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s