Racines – Ma potée lorraine

L’hiver n’est pas fini et malgré un joli soleil, il fait bien frais à Paris. Il est donc grand temps que je vous donne la recette de ma potée lorraine. D’où vient cette recette ? Je ne saurais même pas le dire, mais sans qu’elle soit très souvent sur ma table (surtout depuis que je suis devenu végéta*ien) la potée fait partie de ma vie et de mes racines.
Toute ma famille paternelle était en effet lorraine. Le berceau familial est en effet Lunéville et mes tantes étaient nées à Nancy.
 La potée est un plat complet comprenant des légumes et de la viande que l’on consomme avec du pain grillé. Il y a autant de recettes que de familles, je n’ai donc pas le sentiment de trahir mes origines avec cette versions végétale. Et je dois dire qu’elle était bien bonne. Du côté des légumes, j’ai mis les incontournables navets, carottes et pommes de terre mais j’ai aussi ajouté du chou-rave dont j’adore le parfum subtil. Et bien sûr, du chou ! La potée lorraine est, avant tout, une soupe au chou !
Outre les légumes, j’ai ajouté à ma potée des haricots blancs, ce qui se fait parfois (il existe aussi de la potée aux lentilles). Je l’ai aussi rehaussée de quelques saucisses végétales, mais ce n’est pas obligatoire puisque les haricots et le pain grillé suffisent à en faire un plat complet. Selon le type de saucisses végétales, il conviendra de les placer dès le début de la cuisson dans le bouillon ou de les ajouter à la fin. Et pour le petit goût fumé du bouillon, très caractéristique, j’ai utilisé un peu de paprika fumé…
Je vous raconte ? 

lowres-9349

Ma potée lorraine

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 1 chou de taille moyenne
  • 1 ou 2 poireaux
  • 2 ou 3 belles carottes
  • 2 navets
  • 2 ou 3 belles pommes de terre
  • 1 chou-rave
  • 1 oignon
  • 300 g de haricots blancs bien cuits (choisissez une variété moelleuse)
  • 1 c à café de paprika fumé
  • 3 clous de girofle
  • 1,5 l de bouillon de légumes (ici)
  • Sel et poivre

lowres-9332

Préparation

Commencez par couper le chou en 4. Retirez les feuilles abîmées et les côtes trop dures.

lowres-9333

Pelez et nettoyez tous les légumes. Piquez l’oignon pelé de clous de girofle et laissez-le entier. Coupez les légumes en gros morceaux.

lowres-9334

Chauffez une casserole d’eau un peu salée et plongez-y le chou. Faites-le blanchir pendant 4 à 5 minutes, passez-le sous l’eau froide, égouttez-le et réservez.

Placez le bouillon dans une cocotte et placez sur le feu.

lowres-9339

Placez tous les légumes dans le bouillon et ajoutez une cuillère à soupe d’huile. Salez (légèrement car le bouillon est salé) et poivrez. Ajoutez le paprika fumé.

lowres-9342

Portez à ébullition puis baissez le feu. Couvrez et laissez mijoter 30 à 40 minutes, jusqu’à ce que les légumes soient bien tendres.

lowres-9343

Ajoutez les saucisses et les haricots en fin de cuisson pour les réchauffer.

lowres-9345

Servez les légumes, les haricots et les saucisses bien chaud avec de la moutarde et du pain grillé. Ajustez le sel et le poivre à la dégustation.

lowres-9348

Bon appétit !

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

5 réponses à “Racines – Ma potée lorraine

  1. Je fais une recette similaire 1-2x/semaine en cette saison. C’est un repas du soir parfait avec un bon pain complet. J’utilise des barquette de légumes bio avec céleri-rave, chou vert, carotte, poireaux et oignon. Mais je pourrais varier en essayant avec vos légumes. Par contre, avant de mouiller avec l’eau et le bouillon en poudre, je fais revenir les légumes qq minutes dans 1 cs d’huile d’olive. En 15′ à peine c’est prêt et je me régale.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est une recette aussi transmise par mes parents champenois en limite de la Lorraine, où la potée était mise sur le feu de cheminée avant de partir aux champs, avec du petit salé et un morceau fumé pour le goût. Et des gros haricots blancs. Bouillon à part, et le plaisir était d’écraser dans son assiette à la fourchette les légumes au fur et à mesure qu’on mangeait la potée. Toujours un régal.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s