A la manière de – Préparation « fromagère » fermentée au miso

Voici une recette que j’ai découverte lors du récent et dernier atelier de Félicie Toczé à Paris : une préparation « fromagère » (ou faux-magère comme il est convenu de l’appeler) fermentée. L’atelier était consacré à la fermentation sous différentes formes et elle nous a montré sa version de ce classique de la cuisine végétalienne. Je vais partager ici avec vous ce que j’ai appris.
Ce « fromage » frais est préparé à partir d’oléagineux qui font merveille dans ce type de recette (comme ici). Ensuite on utilise un aliment fermenté pour déclencher la réaction et on laisse la magie opérer. Et c’est le miso – non pasteurisé, c’est important car il doit être vivant –  que l’on va utiliser. Après un temps de fermentation de 12 à 24 h, selon la température ambiante et la saison, on obtient une texture crémeuse et un peu aérée, comme celle d’un fromage frais. Côté goût, l’alliance du miso et des graines de tournesol et courges donne à la préparation un parfum de noix délicieux.
Un mot sur la fermentation qui fait souvent un peu peur de nos jours, même si on consomme en réalité beaucoup d’aliments fermentés : pain au levain, vin, pickles, choucroute et j’en passe. La fermentation simple que l’on peut faire dans sa cuisine n’est pas plus risquée que la cuisine en général. Donc pas de parano mais juste de bonnes conditions d’hygiène, les mains propres, le plan de travail et des récipients bien nettoyés et tout ira bien !
Je vous raconte ?

lowres-1865

Préparation « fromagère » fermentée au miso

Ingrédients pour 1 pot de fromage (bol de taille moyenne)

  • 250 g d’oléagineux de votre choix (ici : 1/3 graines de courge, 2/3 graines de tournesol + 3 ou 4 noix de cajou)
  • 1 c à soupe de miso non pasteurisé
  • Eau

lowres-1861

Préparation 

Rincez les graines et noix puis placez-les dans un récipient d’eau claire. Laissez-les tremper une nuit.

Le lendemain, égouttez et placez dans un blender avec le miso et 10 cl d’eau environ.

Mixez pour obtenir une consistance fine et homogène. Placez dans un bol et couvrez d’une assiette.

Laissez fermenter à température ambiante entre 12 et 24 heures  : 12 en été, 24 en hiver.

Quand la fermentation a opéré, placez le « fromage » au frais et il se conservera deux jours.

Dégustez sur du pain, nature ou avec des fines herbes, par exemple (que vous ajouterez une fois la fermentation terminée).

lowres-1864

Bon appétit !

lowres-1863

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

3 réponses à “A la manière de – Préparation « fromagère » fermentée au miso

  1. Quelle bonne idée !!! Moi aussi, j’ai suivie une formation pour la fermentation… Mais c’était il y a 6 où 7ans, quand j’habitais à Eguilles, à côté d’Aix en Provence. C’est pourquoi, j’aime autant tes pickles ;o))
    Je fais mes légumes fermentés pour l’hiver, mais il y en a que j’aime tout au long de l’année. Je suis heureuse de voir à quel point cela revient à la mode depuis quelques années.
    Les fromages fermentés, c’est plus quand j’étais au cru, c’est tellement fantastique tout ce qu’on peut faire en fermentation, même le Ginger Ale, j’adore… Merci pour ta recette et ton partage d’expérience

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Régime d’éviction APLV pour Notre famille !·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s