Du légume en dessert ? – Tourte de blettes provençale

De retour du Luberon, en potassant un peu sur la cuisine provençale, je suis tombé sur plusieurs recettes de tourtes de blettes… sucrées. Je n’avais pas idée que l’on puisse faire un dessert avec de la blette ! Dès que je l’ai découverte, ma curiosité a été mise en éveil et j’ai eu envie de tester cette tourte à la première occasion. Ce qui n’a pas été long. 
Plus précisément, il semble que cette pâtisserie soit une spécialité niçoise. On la trouve en version salée également, mais c’est la sucrée qui semble la plus populaire. Outre les blettes, elle contient des raisins secs au rhum, des pignons et on y ajoute aussi parfois des pommes. Elle me fait penser à certains desserts italiens que j’adore, comme la torta greca.
En ce qui concerne la farce sucrée, on la lie en général avec des œufs, mais elle est très facile à végétaliser. Ce que j’ai fait. Par ailleurs, la blette mêlée à la pomme forme une farce fraîche, douce et moelleuse… absolument parfaite ! J’ai également ajouté un peu de poudre d’amande et le résultat était vraiment délicieux. Même les plus sceptiques de mes convives se sont resservis en grognant de bonheur.
Cette tourte est en général préparée avec une pâte sablée et, pour rester géographiquement cohérent, je l’ai faite avec de la farine de petit épeautre achetée à Sault dont le goût délicieux fait merveille, je trouve, en pâtisserie aussi.
Lorsque la tourte est presque froide, on la saupoudre d’une généreuse quantité de sucre glace qui lui donne une jolie apparence poudrée. Pour le moule, j’en ai choisi un à gratin, rectangulaire, qui donne une jolie forme à la tourte. Mais on peut aussi la faire ronde, naturellement.
Je vous raconte ?

lowres-1919

Tourte aux blettes provençale

Ingrédients pour 4 à 6 personnes (moule de 23 par 15)

La pâte :

  • 350 g de farine (de petit épeautre pour moi)
  • 150 g de margarine (10 cl d’huile d’olive)
  • 100 g de sucre en poudre
  • 2 c à soupe de fécule de pomme de terre ou maïs
  • 1 pincée de sel
  • Un peu d’eau

La tourte :

  • Le vert d’une petite blette
  • 40 g de poudre d’amandes
  • 60 g de pignons de pin
  • 1 grosse pomme
  • 50 g de raisins secs environ
  • 3 c à soupe de rhum
  •  60 g de sucre roux
  • 1 yaourt de soja
  • 1 c à soupe bombée de fécule de pomme de terre
  • 2 c à café d’huile d’olive
  • Sucre glace

lowres-1908

Préparation 

La pâte :

Versez le sucre, la pincée de sel, la fécule et la farine. Ajoutez la margarine en dés.

Mélangez du bout des doigts pour obtenir un sable grossier et ajoutez peu à peu quelques cuillères à soupe d’eau, jusqu’à ce que la pâte se forme en pétrissant le moins possible.

Formez une boule et fraisez deux fois sur le plan de travail (fraiser sert à unifier les ingrédients de la pâte en l’écrasant du plat de la main avant de reformer la boule).

Placez-la dans un récipient couvert et au frais pour au moins 1 heure.

La tourte :

Prélevez le vert de la blette (gardez le blanc pour une autre recette) et hachez-le. Rincez deux fois à l’eau froide, égouttez et séchez bien. Réservez.

Pesez et préparez tous les autres ingrédients : j’aime bien torréfier un peu les pignons à sec ; mettez les raisins à tremper pour au moins 15 minutes (plus, si vous y avez pensé avant) ; dosez le sucre, la poudre d’amandes et la fécule.

lowres-1886

Après le temps de pose, séparez la pâte en deux boules égales et abaissez la première. La pâte sablée (végétale de surcroît) est assez cassante, je vous conseille de l’étendre sur un papier cuisson qui facilitera les choses.

Graissez et farinez le plat et placez la première moitié de pâte abaissée.

Mélangez intimement tous les ingrédients de la farce sucrée : blette hachée, yaourt, fécule, poudre d’amande, sucre, pincée de sel, pignons, raisins gonflés dans le rhum et tout ou partie du rhum selon votre goût, huile d’olive.

Pelez la pomme et coupez-la en fine lamelles. Placez-en une partie dans la farce et gardez  l’équivalent d’un quartier que vous disposerez en dernier sur le dessus de la farce dans la tourte.

Répartissez la farce dans le moule, ajoutez le reste de pomme par-dessus. Abaissez la seconde boule et couvrez votre tourte.

Humidifiez et pincez les bords tout autour puis faites un trou au centre pour évacuer la vapeur à la cuisson. Faites-le assez large pour qu’il ne se bouche pas. Vous pouvez même faire une petite cheminée avec un petit morceau de carton enroulé.

Enfournez à 200° pour environ 40 minutes. Sortez la tourte du four et laissez refroidir pour que la pâte durcisse suffisamment avant de démouler.

lowres-1904

Saupoudrez généreusement de sucre glace… C’est beau, non ?

lowres-1909

Dégustez bien refroidi. La tourte se conserve 2 jours au réfrigérateur. Laissez-la revenir à température ambiante avant dégustation.

lowres-1916

Bon appétit !

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

22 réponses à “Du légume en dessert ? – Tourte de blettes provençale

  1. Bonsoir Alexandre
    Le jour se lève chez moi et je prendrais bien une part de ce magnifique dessert avec mon café.
    Pour moi, cela rejoint votre Pancotto. Pas grand chose à manger, faire plaisir aux enfants, les blettes ont été généreuses.
    Lors d’une réunion, une dame m’a offert de goûter sa tarte au chocolat avec de l’aubergine. C’était délicieux.
    Merci pour toutes ces recettes. Et toujours le plaisir des yeux, ces nappes, la vaisselle.
    Bonne fin de semaine.
    Marie Claire

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir.
    Bien vu et pour..les blettes.
    Je dis cela, car, en général, les gens n’aiment pas les blettes et les repoussent, un peu comme pour les épinards et autres..c’est bien dommage !
    Dans le temps (pardon pour l’expression..), il n’y a pas si longtemps que cela, on faisait couramment les blettes, comme vous, ou en accompagnement.
    Pour les épinards, c’est pareil, et pas seulement, pour le mercredi des cendres ou encore « carême »,etc..Mais, il est vrai que les branches d’épinard frais, c’est..autre chose..
    Maintenant, il y a aussi le fait de la façon de cuisiner, d’accommoder, et de savoir utiliser tout ce que la nature comme le jardin potager nous offrent, au fil des saisons, et tout au long de l’année, non ?..
    Bonne soirée à vous, un bon dimanche, à plus..Denis.

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir et merci. Oui, les blettes n’ont plus trop la cote (jeu de mot involontaire…) et c’est pourtant très bon. Comme tous les légumes, frais et, encore mieux, du jardin, c’est effectivement meilleur. Bonne soirée et bon dimanche à vous aussi

      J'aime

  3. Re..encore..désolé..
    Ma grand-mère maternelle, tout comme ma maman, faisaient également de la soupe d’orties et une tourte à l’ortie..
    On utilise bien la « bourrache » pour la salade..
    Il y a aussi..l’ail des ours (bientôt..) et qui n’est pas mal, et une excellente cure bienfaitrice pour l’organisme.
    Il y a, et il existe..un tas de possibilités diverses.
    Bonne soirée encore..Denis.

    Aimé par 1 personne

  4. Voilà, ma curiosité-gourmandise est satisfaite, c’est délicieux. J’ai tenté un plagiat photographique, cette recette est parfaite. J’ai simplement changé le rhum pour du cognac, car je n’avais pas de rhum. Merci pour ce partage.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s