Deux soupes d’été « green » – Gaspacho vert et Velouté de fèves à la menthe

soip2_LowRes
Je vous livre aujourd’hui deux petites improvisations pour les soirs d’été, après une journée bien chaude. Je ne suis pas fan des gaspachos, galvaudés sous nos cieux par des marques peu scrupuleuses, mais j’aime l’idée de la soupe glacée, bien fraîche du moins.
A quelques jours d’intervalle, j’ai donc fait deux soupes que j’ai trouvées très agréables et qui ont beaucoup plu. L’une, d’inspiration italienne, est née de ma démarche de « vidage » du congélateur : il s’y trouvait un paquet de fèves un peu tristes quand on pense aux fraîches ; je les ai réhabilitées en velouté, avec de la menthe et un yaourt de soja, en m’inspirant d’une soupe de pois chiches dégustée il y a peu. 
L’autre, plutôt hispanisante, est née de ma volonté de ne rien jeter : j’avais préparé la veille de délicieux radis dont les fanes étaient bien vertes. Généralement en hiver je fais une bonne soupe, chaude, mais en plein été, cela me disait moins. Je suis donc parti de l’idée de la soupe, mais froide et crue, comme un gaspacho.
Je vous donne les deux recettes qui sont en fait des bases : la première serait aussi très bonne avec des petits pois, ou des courgettes. Et la seconde peut bien sûr se faire à la tomate, ou, pour rester dans le vert, des épinards. Ces deux soupes sont assez rapides et très simples à faire, il faut juste prévoir 1 à 2 heures pour qu’elles rafraîchissent bien au réfrigérateur. Enfin, ces deux recettes sont entièrement végétales. 

1 ère soupe : Velouté glacé de fèves à la menthe

Ingrédients, pour 2 bols 

  • 1/2 sachet de fèves surgelées, soit environ 300g  (pelées idéalement, sinon, il faudra le faire…)
  • 2 branches de menthe fraîche (1 dizaine de feuilles)
  • 1 yaourt de soja (à remplacer par un yaourt au lait de vache, ou autre, si vous préférez)
  • 1 c à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée de piment en poudre (type Espelette)
  • 1 pincée de paprika
  • Sel et poivre

IMG_6406_LowRes

 

Préparation

Faites cuire les fèves 2 minutes à l’eau bouillante salée. Egouttez-les et passez-les sous l’eau froide.

Pendant ce temps lavez et séchez vos feuilles de menthe.  Gardez deux feuilles ou le petit bouquet en haut de la tige à part, pour la décoration de vos bols.

Si ce n’est pas déjà fait, pelez les fèves : incisez chaque peau et pressez pour faire sortir la fève vert vif à l’intérieur. Ca va assez vite, pas d’inquiétude.

Placez les fèves dans un bol mixer, ajoutez le yaourt de soja, poivrez légèrement et ajoutez le cumin et le piment. Ajoutez enfin les feuilles de menthe, sauf les deux pour la décoration de vos bols à la fin…

Mixez jusqu’à l’obtention d’un joli velouté. Placez au frais jusqu’au moment de servir, dans un saladier recouvert d’un film ou dans une boîte hermétique. Pour que la soupe reste fraîche, s’il fait vraiment chaud, placez les bols de service au congélateur 20 minutes avant de passer à table.

Versez la soupe dans les bols, décorez avec la menthe et un trait d’huile d’olive. Puis saupoudrez joliment d’un peu de paprika.

Bon appétit !

IMG_6408_LowRes.jpg

***

2ème soupe : Comme un gaspacho, tout vert et vegan

Ingrédients, pour 2 bols

  • Les fanes bien jolies d’une botte de radis
  • 1 mini-concombre (ou 1/2 gros)
  • 2 feuilles de kale (facultatif, mettez dans ce cas un peu plus de concombre ou 1 peu plus de fanes de radis, si vous avez 2 bottes)
  • 10 noix de cajou natures (non salées ni grillées)
  • 1 ou 2 gousse(s) d’ail
  • 1 à 2 louches de bouillon de légume (maison si possible… ou pas)
  • 3 ou 4 tomates cerise
  • 1 belle pincée de cumin
  • 1 belle pincée de piment d’Espelette
  • 1 c à soupe de jus de citron
  • Huile d’olive
  • Quelques graines de sésame ou du condiment de kale (recette ici) ou un peu de persil haché
  • Sel, poivre

IMG_6504_LowRes

Préparation

Lavez soigneusement les fanes de radis et égouttez-les. Faites bouillir une casserole d’eau salée et jetez-y les fanes. Laissez bouillir 30 seconde après retour de l’ébullition et passez-les immédiatement sous l’eau froide. Pressez-les dans vos mains pour expulser toute l’eau. Réservez.

Lavez le concombre. Ne le pelez pas. Coupez 1 cm au bout pour faire quelques petites tranches pour la décoration. Coupez le reste en 2 dans le sens de la longueur et retirez les graines. Réservez.

Débarrassez les feuilles de kale des parties dures, lavez les feuilles, séchez-les et coupez-les grossièrement. Réservez.

Si vous avez anticipé, faites tremper les noix de cajou 1 nuit dans un bol d’eau, sinon, et c’est presque mieux pour cette recette, placez-les 45 secondes à 1 minute, à pleine puissance, au micro-ondes dans un petit bol d’eau. Egouttez sans vous bruler.

Placez dans le bol d’un mixer  : les fanes bien essorées et coupées grossièrement, le concombre en dés, les noix de cajou, l’ail, le cumin, un trait d’huile d’olive, un peu de sel, le jus de citron et le piment.

Mixez bien. La noix de cajou reste très légèrement granuleuse, un peu comme le pain dans le gaspacho classique, c’est ce que l’on veut. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement à votre goût : sel, poivre, jus de citron…

Placez au frais dans un saladier couvert d’un film ou dans une boîte hermétique pour au moins 1h30.

Au moment de servir, placez dans des bols, décorez avec les tomates cerises coupées en quartier, de fines rondelles de concombre (pour qu’elles flottent), le sésame ou le condiment ou le persil, et un trait d’huile d’olive. Terminez par un tour de moulin à poivre.

Servez sans attendre, bien froid. Bon appétit !

soip_LowRes

Si cette recette vous a plu n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton j’aime et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook

soupe froidecuisine végétariennekalefanes de radisfèvescuisine veganecuisine veganekalesoupes froides,  fèvesnoix de cajou

 

10 réponses à “Deux soupes d’été « green » – Gaspacho vert et Velouté de fèves à la menthe

  1. Comme toujours, de magnifiques illustrations de ces recettes originales, merci Lutsubo ! Je fais aussi des boissons avec tout ce qui me tombe sous la main, passées au mixer avec de l’eau puis filtrées :
    fanes, fleurs, tiges, plantes sauvages … que la nature est généreuse … je suis rabat-joie mais il faut faire bouillir le lait pour détruire ses nocives hormones de croissance: je fais donc mes yaourts maison.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour et merci pour ce commentaire élogieux. Ca me fait plaisir si j’arrive à communiquer du plaisir…
      Il n’y en a pas de lait dans ces recettes, juste un yaourt de soja. Belle journée ensoleillée !

      J'aime

  2. Exact mais comme tu notes « à remplacer par un yaourt » et que je suis une pinailleuse … ça me fait penser à un autre lait que je n’ai jamais goûté (mais je vais pouvoir en faire cette année avec ma récolte de papyrus souchet) : la horchata de chufa si prisée des espagnols. Tu connais sans doute ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s