Le festin de Nicole – Fricassée de giraumon (potiron)

Lors de mon voyage à Maurice, j’ai eu la chance de rencontrer une fidèle du blog, Nicole. Nous échangions de petits messages depuis quelques mois, au fil de recettes de Lutsubo et, quand je lui ai annoncé mon voyage prochain dans son pays, elle m’a dit de lui faire signe. Nous nous sommes donc retrouvés un beau matin chez elle et, à peine avalée une tasse de café, nous étions en cuisine, comme de vieux amis, à cuisiner ensemble. C’est la magie d’Internet et de la cuisine !
Nicole m’a montré plusieurs recettes, nous avons bavardé sur nos goûts et nos façons de cuisiner et j’ai préparé avec elle le repas de midi que nous avons dégusté tous ensemble. J’ai cuisiné pour la première fois des gombos et du concombre amer, même si j’en avais déjà mangé plusieurs fois, au Brésil pour les premiers et au Vietnam pour le second.
Elle avait prévu un véritable festin et je me suis promis de refaire toutes ses recettes en rentrant à Paris. C’est chose faite : pour recevoir des amis du Brésil, je me suis lancé dans un repas mauricien que j’ai cuisiné à partir de mes quelques notes et de mes souvenirs de ce moment magique à l’île Maurice. 
Je vous donnerai toutes les recettes au fur et à mesure et, pour commencer, je vous parle aujourd’hui du giraumon, une variété de citrouille. C’est la fin de la saison des courges ici et j’ai fait ma recette avec un beau quartier de potiron vert. Le résultat était fidèle à mon souvenir et, dès que j’ai commencé à cuire tous mes légumes, les bonnes odeurs des plats mauriciens ont envahi ma petite cuisine. 
C’est aussi ce que j’aime quand je fais  à manger, le voyage par les parfums quand ma cuisine m’emporte en Inde sur des effluves d’épices ou au Vietnam quand j’écrase de la citronnelle… 
Mais je me laisse emporter. Revenons à la recette. C’est une façon simple de préparer la courge, mais le résultat est pourtant très différent de tout ce que j’ai pu en faire jusqu’ici et j’en consomme pourtant beaucoup chaque hiver.
Je vous raconte. 

IMG_2527_LowRes

Fricassée de giraumon (potiron)

Ingrédients, pour 4 personnes

  • Un beau morceau de potiron (disons 300 à 400g)
  • 1 oignon rouge (ou blanc)
  • Quelques brins de persil ou de coriandre
  • 1 c à café de graines de fénugrec (methi en hindi et à Maurice)
  • 1 c à café pâte d’ail (1 ou 2 gousses mixées avec un peu d’eau)
  • Huile
  • Sel et poivre

Préparation

Préparez tous les ingrédients : pelez et taillez en gros dés le potiron ; pelez et émincez l’oignon ; nettoyez et hachez le persil (ou la coriandre) ; hachez ou mixez l’ail avec 1 c  à café d’eau.

IMG_2528_LowRes

Faites chauffer un peu d’huile dans un wok. Jetez-y le fénugrec. Quand il commence à sentir bon (1 minute environ), ajoutez le persil, puis l’oignon. Faites revenir le tout pendant environ 5 minutes.

IMG_2530_LowRes

Ajoutez le potiron et remuez. Versez un petit verre d’eau et couvrez. Laissez  cuire à feu moyen en rajoutant si nécessaire un peu d’eau pour empêcher d’attacher.

 

Poursuivez la cuisson jusqu’à obtenir une consistance fondante et « écrasée ».

IMG_2542_LowRes

N’hésitez pas à finir le travail avec un presse-purée si vous souhaitez une consistance un peu plus homogène.

IMG_2560_LowRes

Servez en accompagnement ou dans un repas mauricien, comme je l’ai fait : avec des gombos, du riz, un cari gros pois et du concombre amer… Je vous en reparlerai.

IMG_2573_LowRes-3

Bon appétit !

IMG_4064_LowRes.jpg

En cuisine avec Nicole

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

cuisine mauricienne , cuisine végétarienne, potirongiraumon, currycuisine vegane, cuisine mauricienne , potiron

 

 

10 réponses à “Le festin de Nicole – Fricassée de giraumon (potiron)

  1. Merci pour cette indication délicieuse qui a fait un beau final pour une courge butternut en stand-by depuis 2mois et du fenugrec dont je n’étais pas trop inspirée pour l’utiliser ; en fait, je l’ai mis en première ligne pour y penser à l’avenir 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Etymologie et amertume – Sauté de margose (recette mauricienne) | Lutsubo·

  3. Pingback: A la mauricienne – Gombos en fricassée | Lutsubo·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s