Une graine sacrée au jardin – Galettes d’amarante

Avez-vous déjà vu ces plantes, parfois hautes de 2 mètres, dont retombent de jolis plumeaux rouges ? Allez jeter un oeil sur Google si vous ne voyez pas ; on la traite souvent comme de la « mauvaise herbe » par chez nous et parfois on l’utilise en ornement. Certains l’appellent queues de renard, du fait de la similitude avec l’appendice de l’animal, mais il s’agit d’amarante. Je ne le savais pas avant de me pencher sur ces petites graines que j’ai achetées par curiosité dans mon magasin bio. Mais il semble que l’on puisse les ramasser dans son jardin… et j’ai lu que l’on pouvait en consommer aussi les feuilles. Si vous avez déjà essayé, dites-moi, je suis curieux.
IMG_0591_LowRes.jpg
Cette « pseudo céréale » minuscule est consommée depuis la nuit des temps en Amérique Latine. Aliment sacré pour les Aztèques, elle fut interdite par les colons espagnols, au point de tomber dans l’oubli même dans la cuisine du pays. Elle entrait jadis dans la composition des fameux tamales, ces gâteaux un peu pâteux et moelleux cuits à la vapeur, que l’on fait aujourd’hui avec de la farine de maïs. L’amarante prend, en effet, une texture un peu collante à la cuisson, idéale pour confectionner des galettes.
Son goût est assez discret mais agréable, une note légèrement épicée et de noisette. Mais c’est sa texture, sa richesse nutritionnelle et sa teneur en protéines, de l’ordre de 15%, qui en font un aliment intéressant. 
J’en ai cuisiné une première fois, juste bouillie, salée, poivrée et enfin arrosée d’un trait d’huile d’olive. Très bon. Et puis je me suis lancé dans la confection de galettes délicieuses que j’ai cuites au four : un régal !
Je vous raconte…

img_0628_lowres

Galettes d’amarante

Ingrédients pour 4 galettes (2 personnes)

  • 1,5 verre d’amarante (en magasins bio)
  • 3 verres d’eau
  • 2 c à soupe de fécule de maïs
  • 1 c à soupe bombée de levure maltée (en magasins bio)
  • 1 carotte
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 1 /2 c à café de cumin
  • 1 c à café rase d’origan sec (ou de thym)
  • 4 c à soupe de chapelure (je la fais moi-même avec des restes de pain dur ; )
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre
  • Persil

img_0592_lowres

Préparation

Cuisson de l’amarante :
Cuisez l’amarante dans 2 fois son volume d’eau, à petits bouillons après ébullition, pendant 20 minutes.
Lorsque l’eau est entièrement absorbée/évaporée, coupez le feu et laissez gonfler 10 à 15 minutes.
Les galettes peuvent se faire avec l’amarante tiédie pour ne pas se brûler ou refroidie (un reste de la veille, comme moi ici).

img_0618_lowres

Pelez la carotte et râpez-la avec une râpe à gros trous. Pelez et émincez l’ail et l’échalote.

Faites revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive à feu moyen. Laissez cuire jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien fondus et tendres.

img_0619_lowres

Pendant ce temps, mélangez dans un saladier, l’amarante cuite, la levure maltée, l’origan, le cumin et la fécule. Salez et poivrez.

Ajoutez le contenu de la poêle et 1 cuillère à soupe d’huile supplémentaire.

 

Préchauffez le four à 200°.

Placez la chapelure dans une assiette. Divisez en quatre l’amarante préparée. Formez une première galette et roulez-la dans la chapelure. Placez-la sur une plaque revêtue d’un papier cuisson.

Renouvelez l’opération pour les 3 autres galettes.

 

Poivrez à nouveau et arrosez d’un trait d’huile d’olive. Placez les galettes dans le four préchauffé et laissez cuire environ 30 minutes.

img_0626_lowres

Les galettes vont s’étaler un peu, ce qui est normal. Laissez cuire jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

img_0629_lowres

Servez saupoudré de persil haché, avec une salade par exemple. Je les ai servies avec une salade de chou chinois dans une vinaigrette à la purée de cajou.

 

Bon appétit !

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

cuisine végétarienne, amarante, galettes, cuisine vegane, amarante, galette

 

 

 

4 réponses à “Une graine sacrée au jardin – Galettes d’amarante

  1. C’est plus claire avec tes explications ! Pas besoin comme le quinoa de beaucoup la rincé à cause de sa contenance en saponine ???
    Je ne l’ai jamais acheté car c’est une graine très fine, donc tu as raison, il faut l’utiliser pour des galettes ou pour un gratin à plusieurs étages de légumes, mais je testerai seule en 1er pour voir … Merci

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s