Le vrai luxe ? – Compote de pommes au yuzu frais

J’ai parfois tendance – mais de moins en moins -, quand j’ai dans ma cuisine, un ingrédient rare et parfois cher, à vouloir en tirer le meilleur parti, au risque d’en oublier de me faire plaisir…  C’est un peu comme la belle vaisselle, que l’on ne sort, dans certaines familles, que le dimanche… et que l’on casse à cette occasion !
Est ce que ça vous arrive parfois d’avoir cette sensation ?  Quand on a un petit morceau de truffe fraîche, un légume qui vient de loin ou, au contraire, du jardin d’un ami -quand on est urbain sans accès au vert-, ou encore un yuzu frais… on sent une forme de pression :  » il faut que j’en fasse quelque chose ! »
Et ce « quelque chose » n’est pas toujours très réussi parce qu’on veut maximiser le résultat, l’effet, le plaisir… Et c’est souvent un peu moins réussi qu’un plat cuisiné avec légèreté, sans se poser de questions, une improvisation.
Tirer le meilleur parti d’un ingrédient, au fond, c’est juste se faire plaisir et faire quelque chose de bon avec. Si on a les moyens de s’offrir une petite folie, la chance de l’avoir reçue en cadeau d’un ami ou de la nature directement, il faut juste… rien, l’apprécier. 

img_0849_lowres

Voilà pourquoi, en faisant un tour chez mon primeur préféré qui avait encore, il y a quelques jours, des yuzu cultivés dans le sud de la France, je m’en suis offert deux, sans intention particulière, que j’ai placés au frais. Avec ceux que j’ai achetés en décembre, j’ai déjà fait de la marmelade pour l’année qui vient, j’ai congelé quelques zestes pour parfumer des pickles, et fait quelques bonnes recettes. 
Par ailleurs j’ai attrapé la grippe et ce qui me réconforte quand je suis malade, c’est une bonne compote de pommes et…le goût du yuzu. Quand j’étais petit, ma grand-mère n’avait pas de yuzu à mettre dans ses compotes, mais j’ai eu envie de le faire. J’avais déjà parfumé une compote au début de l’hiver – un régal- et cette fois, j’ai utilisé un yuzu entier. 
C’est donc ce que je pouvais en faire de mieux à ce moment là et ce fut un vrai bonheur. J’ai dégusté la dernière cuillère hier après-midi…
Je vous raconte ? 

img_0899_lowres

Compote de pommes au yuzu frais

Ingrédients

  • 7 belles pommes de saison bien parfumées : la qualité des pommes est importante ; n’hésitez pas à mélanger plusieurs variétés, je le fais tout le temps !
  • 1 petit yuzu frais
  • 2 c à soupe de sucre

Préparation

Pelez les pommes et coupez-les en dés. Placez-les au fur et à mesure dans une casserole à fond épais.

img_0850_lowres

Râpez le zeste du yuzu et ajoutez sur les pommes.

img_0852_lowres

Pressez le jus du yuzu – il n’y en aura pas beaucoup, c’est normal, mais ce sont les zestes qui donnent du parfum – et ajoutez-le. Complétez avec le sucre et 1/2 verre d’eau.

img_0851_lowres

Placez sur feu vif, avec le couvercle, et laissez suer 10 minutes environ. Veillez à ne pas laisser attacher.

Quand les pommes ont réduit de moitié et commencent à s’écraser, ôtez le couvercle et terminez la cuisson en remuant pour faire réduire par évaporation.

img_0853_lowres

Arrêtez la cuisson quand c’est à votre goût. Si vous préférez, vous pouvez mixer la compote, mais je la trouve plus fine et délicate avec quelques morceaux très tendres et ce petit parfum d’agrume.

 

Bon appétit !

Et pour la compote classique et délicieuse aussi, c’est ici.

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

8 réponses à “Le vrai luxe ? – Compote de pommes au yuzu frais

  1. C’est vous qui préférez faire de la compote à des pommes fraîches. Les pommes d’hier et d’aujourd’hui je n’ai pas cuit. Très peu en tout cas.

    J'aime

  2. Oh je savais pas qu’on cultivait des yuzu en france ! Je rêve d’en trouver frais, j’en ai jamais vu chez mon primeur mais je vais garder cette recette sous la main si jamais j’en trouve ! Combien ça a coûté ces yuzu si c’est pas indiscret ?

    J'aime

    • Merci de votre commentaire ! On en cultive dans le sud, la maison Bachès, dans les Pyrénées, en particulier. Mais j’ai des lecteurs qui en cultivent dans leur jardin. Du coup, j’en ai mis un sur mon balcon et il paraît que sous 2 ans il donnera des fruits… A suivre.
      J’en trouve à Paris chez Terroirs d’avenir et ils coûtent, ce n’est pas indiscret, 75€le kilo, c’est pour ça que j’en achète peu et que c’est un très joli cadeau que je me fais ! 🙂

      J'aime

  3. Mince, je n’ai pas mis de commentaire, ravissement, délectation, faite deux fois. J’ai entendu parler de ce yuzu, mais jamais goûter !
    C’est vraiment une découverte …
    J’ai trouvé que la pomme apporte de la douceur et le yuzu un parfum inconnu mais sublime, Merci pour cette belle surprise, c’est le bonheur dans un fruit

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s